Fin de saison

Une découverte malheureuse pour un balayeur de rue.
Nouvelle BD, nouvelle expérience : faire passer des émotions au lecteur sans le moindre dialogue, uniquement avec des cadrages et la mise en scène.

Longueur : 5 pages

Je me suis beaucoup inspiré de la façon de faire les décors de jiro Taniguchi, et j’ai tenté une colo « façon Tintin » assez déséquilibrée, mais le rendu est potable. Et les repérages en ville pour photographier les décors me laissent de bons souvenirs. Cette BD m’a aussi permis d’apprendre les bases de la perspective.

Publicités
Cet article, publié dans Sentimental, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s