Vu d’en haut

Deux jeunes ados sèchent les cours et parlent de tout et de rien sur le toit d’un immeuble. Cependant, ils semblent avoir le coeur lourd.
Voilà tout à fait le genre d’histoire qui me trottera dans la tête un bon moment. Un feeling particulier et un peu glauque, mais que j’aime aborder.

Longueur : 7 pages

Voilà ! Là aussi, je relis cette bd avec plaisir. Le style de narration et de découpage des cases inspiré de Naoki Urasawa est ce qui me réussit le mieux. C’est à cette BD je pense que j’ai trouvé le style le plus percutant avec mon trait… pour cette époque de ma vie, tout du moins.

Publicités
Cet article, publié dans Sentimental, Sombre, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s