Dépression

Un matin comme un autre pour une jeune femme en proie à la dépression.
Une envie de traduire les affres de ma propre dépression de l’époque, sans aucun doute.

Longueur : 8 pages

Un résultat bien trop sombre et limite morbide, et pas claire du tout, en plus. Je n’aime pas trop relire cette BD, mais bon, elle fait partie de mon parcours, elle m’a apprise pas mal d’erreurs. Et elle aura été un bon entrainement pour l’anatomie.

Publicités
Cet article, publié dans Sentimental, Sombre, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s